Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 08:24

http://www.decitre.fr/gi/58/9782846331258FS.gifQuatrième de couverture : Cornélius Van Baerle cultive passionnément des tulipes dans sa Hollande natale lorsqu'il se retrouve injustement accusé d'un complot contre Guillaume d'Orange. Emprisonné, dépouillé de ses biens, il ne lui reste qu'un oignon de tulipe pas comme les autres ainsi que l'amitié et la complicité de Rosa, la fille de son terrible geôlier, Gryphus...

 

(La couverture présentée n'est pas la couverture de l'édition lue. Je ne la trouve pas sur le net et j'ai la flemme de la scanner. Mon édition est : Editions de l'Amitié, collection Les maîtres de l'aventure)

 

Avis : J'ai toujours pensé qu'Alexandre Dumas est un auteur très accessible pour un auteur classique. Contrairement à beaucoup, il sait se limiter dans les descriptions et ses histoires sont toujours romanesques et pleines d'aventures. Je suis une grande fan de La Reine Margot et des Trois Mousquetaires. Pourtant, je n'ai jamais lu d'Alexandre Dumas à l'école alors que je trouve que ces livres seraient sans doute bien apprécié des écoliers. D'ailleurs, l'édition que j'ai lu est pour la jeunesse avec de jolies illustrations.

 

Le résumé est tout à fait correct et résume parfaitement l'histoire. Histoire qui n'est pas extrêmement complexe comme vous pouvez le lire. Cornélius est un paisible cultivateur de tulipes. Ces fleurs sont sa passion et il consacre sa fortune à ses tulipes. Mais dans sa dévotion à cette fleur, il ne se rend pas compte qu'il fait de l'ombre à son voisin, Isaac Boxtel, tulipier aussi et extrêmement jaloux de la réussite de Cornélius. D'autant plus que Cornélius semble sur le point de donner naissance à la mythique tulipe noire, le rêve de tout tulipier. Boxtel va bientôt trouver un moyen de se débarrasser d'un concurrent gênant quand Cornélius reçoit des mains de son parrain, Cornélius De Witt, une correspondance sensible peu avant que celui-ci trouve la mort aux mains de la populace car il était accusé de comploter contre Guillaume d'Orange. Boxtel dénonce alors Cornélius Van Baerle aux autorités et celui-ci se retrouve jeté en prison. Heureusement, il a tout juste de temps de garder avec lui les trois caïeux de tulipes pouvant donner la tulipe noire. Commence alors pour Boxtel une course pour essayer de s'approprier la tulipe noire de Cornélius tandis que celui-ci, avec l'aide de Rosa la fille du geôlier, cherche un moyen de continuer à cultiver sa bien aimée tulipe...

 

Amateurs d'actions, passez votre chemin. Pas de combats flamboyants, pas de chevauchées fantastiques, juste une tulipe, une jeune fille et un homme amoureux des fleurs. C'est une histoire très mignonne avec un joli dénouement très conte de fée (le méchant est châtié, le gentil est récompensé et épouse la princesse). J'ai pourtant eu du mal à me mettre dedans, surtout parce que le début place le décor du contexte politique avec la chute des De Witt et le triomphe de Guillaume d'Orange. C'est un peu rébarbatif et bien que je pense que l'auteur ait voulu bien développé ce passage pour que le lecteur sache où il mettait les pieds, cela reste un peu long et j'ai eu du mal à passer les premières pages.

 

Cependant, une fois que nous faisons connaissance de Cornélius, la lecture se fait très fluide. Pas de longues descriptions, pas de tourments émotionnels trainant sur des pages et des pages. Ici, tout est écrit très simplement tout en restant élégant et on s'attache immédiatement à ce personnage singulier qu'est Cornélius, doux rêveur, passionné et innocent à toute pensée mauvaise. A l'inverse, on déteste immédiatement le personnage de Boxtel, aigri et jaloux de la réussite de Cornélius. On le déteste immédiatement et ce, jusqu'à la fin du livre où on ne lui trouve jamais aucune circonstance atténuante à sa méchanceté. A la fin du livre, je me suis dit "Bien fait ! Tu l'as mérité!" C'est un bon méchant classique. Enfin, nous avons bien entendu la "princesse", ici Rosa, la belle fille du geôlier, qui se prend de pitié pour Cornélius, prisonnier innocent et qui tombe amoureuse de celui-ci (et réciproquement).

 

L'histoire d'amour entre Rosa et Cornélius fait un peu sourire au début, tout en regard, effleurements et baisers volés (hé on n'a plus l'habitude de ça au XXIème siècle !) mais on s'attendrit vite sur ce couple et on suit avec attention leurs aventures. Car ils leur en arrivent des malheurs, mais l'amour triomphe de tout et grâce à Rosa, courageuse jeune fille, tout est bien qui finit bien.

 

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire est narrée, le partie pris de s'adresser au lecteur parfois en l'interpellant ou parfois faisant des références à des choses que le lecteur a déjà lu plus tôt dans le livre et qu'il n'y a donc pas besoin de répéter. Cela donne une lecture dynamique et implique le lecteur encore plus dans l'histoire.

 

Pour résumer, je pense qu'il ne faut pas hésiter à lire ce livre. Il est très court et même si l'histoire fait un peu peur (une histoire de tulipe? Vraiment ?), il faut se lancer. Alexandre Dumas est décidément un vrai plaisir à lire et il arrive à rendre passionnant une histoire qui parait d'une banalité à pleurer en lisant le résumé, transformant le sujet en un conte de fée et la naissance de cette tulipe noire comme une véritable aventure. Un classique à lire, tout comme les autres livres de Dumas. Et chose agréable, l'écriture est belle, mais simple sans vocabulaire complexe et démodé, ce qui est parfait pour les enfants et ados qui ont envie de se lancer.

logo-vs&abfa2

Partager cet article

Repost 0
Published by Fée - dans Fée lectrice
commenter cet article

commentaires

Némésis 27/05/2011 16:42



Le tout premier Dumas que j'ai lu...j'ai été un peu perdue car je pensais retrouver l'histoire de la série télé éponyme mais rien à voir.


 


Je suis tout à fait d'accordavec toi, un de nos auteurs classiques les plus accesibles et un des plus sympas, dommage que les pseudos-intellos le boycottent car trop populaire.



Fée 28/05/2011 16:43



Ah? Je ne savais pas qu'il se faisait boycotter O_O Franchement, c'est ridicule, pourquoi lui plutôt qu'un autre ? Je pense que beaucoup d'élèves préfèreraient lire Les 3 mousquetaires plutôt que
les Misérables de Victor Hugo (auquel j'ai toujours échappé d'ailleurs). Amateurs de Victor Hugo, je n'ai rien contre lui mais j'ai toujours eu des échos horribles sur ce livre.


 


Je pense vraiment que pour intéresser les jeunes à la lecture, faut leur faire lire des livres accessibles et agréables. Alexandre Dumas, Jules Verne, c'est des auteurs classiques mais qui sont
super chouettes et motivants à lire. M'enfin, si les pseudos intellectuels considèrent que c'est trop "populaire"... C'est sûr que c'est mieux de dégouter les jeunes de la lecture avec des
bouquins énormes au vocabulaire alambiqués. Donner envie de lire avec des choses simples donne envie de s'intéresser ensuite à des livres plus complexes.


 


My 2 cents...



La Fée

  • : Once upon a Fairy...
  • Once upon a Fairy...
  • : La Fée lit, regarde, joue et commente le tout.
  • Contact

Recherche

Y A Quoi Chez La Fée ?