Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 19:14

/!\ Spoilers! Certains passages dévoilent des parties de l'intrigue! /!\

 

 

Quatrième de couverture :

 

MacKayla Lane ferait n’importe quoi pour sauver ce monde qu’elle aime. Sidhe-seer talentueuse, elle a déjà combattu et vaincu le redoutable Sinsar Dubh – un livre millénaire de pure malignité – et pourtant, l’emprise du livre sur elle n’a jamais été aussi forte.

 

Quand les murs qui protégeaient les humains des séduisants et insatiables Faes ont été détruits à Halloween, ces immortels longuement emprisonnés ont ravagé la planète. Maintenant, Dublin est une zone de guerre avec différentes factions se battant pour son contrôle. Alors que la ville retrouve sa chaleur et que la glace laissée par le Hoar King fond, les tempéraments s’enflamment, les passions s’échauffent et de dangereuses lignes sont franchies. Les Seelies et Unseelies luttent pour le pouvoir contre neuf ancients immortels qui ont gouverné Dublin pendant des millénaires. Une bande rivale de Sidhe-seers projette d’envahir la ville, déterminée à la clamer comme la leur. L’ancienne protégée et meilleure amie de Mac, Dani « Mega » O’Malley, est maintenant leur pire ennemi. Encore plus urgent, le druide des Highlands Christian MacKeltar a été capturé par la Crimson Hag et est entrainé chaque jour encore plus profondément dans la folie Unseelie. La seule personne sur laquelle Mac peut compter est le puissant et dangereux immortel Jéricho Barrons, mais même leurs liens sont mis en péril par une ancienne trahison.

 

C’est un monde où rester en vie est une lutte constante, la ligne entre le bien et le mal est floue, et chaque alliance vient avec un prix. Dans une bataille épique contre les forces du mal, Mac doit décider à qui elle peut faire confiance et ce que vaut sa propre survie.

 

Source : Amazon.com / Traduction par moi-même.

 

Précédent avis sur la série : Avis : Iced - A Dani O'Malley novel de Karen Marie Moning (Fever serie) VO

 

Avis :

 

A ma grande surprise, ce nouveau livre de Karen Marie Moning n’est pas centré sur Dani comme le tome précédent. C’est bien MacKayla Lane qui nous fait un retour en fanfare dans ce tome (oui, je n’avais pas lu le résumé avant de commencer le livre, Karen Marie Moning est un des rares auteurs que j’achète encore les yeux fermés). Pourtant, le livre tente bien de feinter en nous montrant Dani au début de ce tome, mais rapidement, on passe sur Mac pour ne plus la quitter.

 

Dans Burned, on retrouve Dani et Mac là où on les avait laissé : dans un face à face tendu. Souvenez-vous, Mac avait appris à la fin du 5ème que Dani avait eu un rôle actif dans la mort d’Alina. Depuis cette révélation, Dani tente par tous les moyens de ne pas croiser Mac, persuadée qu’elle la déteste. Pendant tout le tome 6, Dani réussit à ne pas la croiser jusqu’à la fin, où Karen Marie Moning nous laissait en plein suspens alors que Mac et Dani se rencontraient pour la première fois après les révélations sur la mort d’Alina. Autant dire que ce tome 7 commence avec un échange tendu entre les deux jeunes femmes. Évidemment, l’échange ne se passe pas très bien. Mac n’est pas encore sûre de ses sentiments envers Dani. Elle veut la considérer comme non responsable de la situation mais elle est encore sous le choc de savoir que Dani est en un sens coupable de la mort de sa sœur. Quant à Dani, elle est persuadée que Mac lui en veut à mort, qu’elle la déteste pour ce qu’elle a fait et qu’elle veut la tuer (aaah la vision en noire et blanc du monde pendant l’adolescence). Le dialogue de sourds entre les deux se transforme en course poursuite qui se termine quand Dani passe à travers un des miroirs d’argent, ces portes vers d’autres dimensions, sous le regard effaré de Mac. Les miroirs sont maintenant instables et ne mènent pas forcément où ils l’indiquent. De plus, Mac sait que Dani n’a pas pris un des rares miroirs encore fiables. Dani peut rester bloquée à errer dans les miroirs pendant des jours, voir ne jamais en ressortir…

 

Après plusieurs jours, Mac se rend à l’évidence. Dani n’est pas ressortie des miroirs et risque de ne jamais revenir… Malheureusement, Mac a des problèmes plus pressants à régler. Des phénomènes étranges apparaissent là où le Hoar King s’est manifesté dans le monde. Un groupe de Sidhe-Seer inconnu mené par une puissante Sidhe-Seer, Jada, est arrivé en ville et tente de prendre le contrôle de l’abbaye. En parlant de l’abbaye, Cruce semble y avoir une influence de plus en plus forte et la leader des Sidhe-Seer garde secret ses rêves où il se manifeste. Mac doit en plus compter avec le Sinsar Dubh qui lui murmure de sombres promesses de pouvoir à l’oreille et qui commence à étendre son influence sur l’esprit de Mac jusqu’à un fatal blackout où Mac émerge au milieu de deux corps massacrés, celui de la Grey Woman et un humain. Vu les circonstances, elle n’a aucun doute que la personne qui a commis ce massacre n’est autre que elle-même…

 

Autant dire que, une fois de plus, nous sommes de nouveau au cœur de l’action. Passée la surprise de voir que Mac était de nouveau de personnage principal, c’est un plaisir de revoir le tandem Mac/Barrons. Il y a beaucoup à faire et c’est vraiment intéressant de se replonger dans ce Dublin séparé en différentes factions : Sidhe-seers, Seelies, Unseelies, Humains et Immortels. Des alliances contre nature se nouent pour tenter de remettre Dublin sur pieds et d’empêcher tant bien que mal que la ville soit déchirée par les conflits entre les différentes factions de la ville. On voit aussi apparaitre de nouvelles puissances en jeu notamment la mystérieuse Jada et une des légendaires princesses Unseelies, qui selon la légende, n’avait pourtant jamais été créé par le Unseelie King. On revoit aussi des personnages connus des précédents tomes : Christian, Ryodan, Jo, Dancer et Lor pour les plus notables. On a même une apparition des MacKeltar à la fin du livre. Que du beau monde pour une histoire qui fait la part belle à l’action et aux révélations.

 

Pour parler plus histoire, on sent que c’est un tome de transition qui met en place le décor pour le prochain tome. Il se passe beaucoup de choses, n’ayez pas peur, mais on sent que Karen Marie Moning place ses pions, fait du ménage, introduit les nouveaux personnages importants et règle certains problèmes (Christian et la Crimson Hag notamment). Toute cette préparation laisse tout de même un peu sur sa faim, beaucoup de problèmes restent en suspens. Cependant, n’ayez pas peur, il se passe beaucoup de choses et je peux vous dire que vous ne voyez pas passer le livre. Cependant, à la fin du tome, je me suis dit « Ah! Dans le prochain tome, tout va vraiment commencer! ». Karen a dégraissé, préparé, récupéré les personnages importants. Tout est prêt pour la suite. Attention, ne pensez pas que je n’aime pas les tomes de transition, il en faut bien entendu! Cela laisse juste sur sa faim, mais cela augure un prochain tome bien rempli et qui ne va pas tergiverser pendant les premiers chapitres.

 

Côté personnages, il y a du monde dans ce tome-ci, ce qui renforce l’idée que Karen réunit ses pions pour un beau final. C’est un plaisir de revoir Mac! J’étais un peu triste de voir que Dani n’était plus sur le devant de la scène dans ce tome mais j’avais oublié à quel point Mac est cool! Forte, courageuse, badass mais en constante lutte contre son parasite indésirable, le Sinsar Dubh. En parlant de ce livre, il est comme un personnage à part entière, avec ses dialogues, sa personnalité. J’aime le côté tentateur et corrupteur et la difficulté que Mac a à contrôler cette puissance énorme qui lui parle constamment. J’aime beaucoup cette relation hôte/parasite et le petit côté facétieux/psychopathe du livre, capable de plonger Mac dans l’horreur tout comme de lui sauver la vie au bon moment. Barrons est bien entendu de la partie, assez égal à lui-même. Je l’ai trouvé un peu en retrait dans ce tome. De plus, je suis assez mitigée sur ce que l’on apprend sur lui et Mac. Barrons et Mac ont couché ensemble quand il est venu la voir peu après qu’elle soit arrivée à Dublin. Il a effacé sa mémoire quand il a vu qu’elle regrettait. Mac commence à avoir des lambeaux de souvenirs qui refont surface, elle n’est pas contente et accuse Barrons de l’avoir trahi. Mouais. Cela fait un peu « faux » et donne l’impression que Karen a voulu mettre du doute dans l’esprit de Mac mais s’est mal débrouillée. Ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, ça sonne mal et ça fait une scène de fesse un peu gratuite. Je pense qu’il y avait d’autres moyens pour que Barrons et Mac trouvent un sujet de dispute tout au long du livre. Ryodan est aussi de la partie et on en apprend un peu plus sur lui. Il commence à se différencier de Barrons (mon reproche au précédent tome) et on cerne de plus en plus son caractère et sa personnalité. On le découvre un peu plus humain, soucieux de protéger ce qui est sien. Il reste tout de même bien arrogant et imbu de lui-même mais c’est aussi ce qui est son charme. J’ai mon petit coup de cœur pour Lor, un des Immortels. Il me fait rire et a un petit côté beau gosse, tombeur de ses dames et nounours bourru qui apporte un peu de légèreté dans le livre. J’ai beaucoup apprécié les scènes où il apparaissait. Les autres personnages secondaires importants ne sont pas en reste mais j’attends le tome suivant pour voir les histoires qui les impliquent avancer. Je suis très intéressée par la (les?) princesse Unseelie. Cela amène un petit élément mystérieux et incontrôlable dans ce puzzle où les pièces s’emboitent. J’attends aussi avec impatience que Cruce se réveille (je veux!). Enfin, est-ce que Christian a retrouvé une partie de sa sanité? Ou allons-nous avoir des surprises de ce côté? Et qu’en est-il du Unseelie King? Va-t-il se décider à agir directement dans le monde humain? Rhaaaaa, les bad guys décidémment, c’est les personnages qui m’attirent.

 

Vous avez sûrement constaté que je n’ai pas parlé d’un personnage pourtant important, Dani. Et c’est là que j’arrive à mon point mitigé de ce tome. Je ne sais pas trop me positionner quant à son évolution drastique dans ce tome. Je ne pensais pas que l’on allait revoir Dani si tôt et encore moins d’apprendre qu’elle avait une seconde personnalité, Jada. Je m’attendais encore moins à ce que Jada soit maintenant la personnalité dominante et surtout pas du tout que Dani/Jada allait prendre 5/6 ans (et des boobs) entre son entrée et sa sortie du dédale des miroirs! Autant dire que oui, cela surprend clairement, je pense que personne n’avait la moindre idée que cela allait arriver. Que Dani reste longtemps dans les miroirs, oui. Qu’elle en ressorte affectée, changée, plus dure, oui. Avec une seconde personnalité maintenant dominante, pourquoi pas, j’aime assez l’idée en réalité d’avoir deux personnalités : la personnalité fofolle de Dani, l’ado, la bravache, la toute jeune avec ses réflexions d’ado et la personnalité froide, guerrière, la survivante en la personne de Jada. Par contre, c’est donc bien pratique que celle-ci ait pris quelques années! Maintenant, c’est légal de faire des galipettes avec! Graaaaaaaa, la Fée n’est pas contente! Je m’attendais à mieux de la part de Karen Marie Moning! J’appréciais de voir la personnalité d’ado de Dani, de voir comment elle gérait cet univers post-apocalyptique et ses pouvoirs à un âge où tu as habituellement d’autres préoccupations. J’adorais la voir interagir avec Ryodan et pester contre lui, comme une ado avec sa famille. Là, cela n’a pas raté, maintenant que ce n’est plus illégal, relation en vue entre Ryodan et Jada/Dani. Oooooh quelle surprise *air faussement étonné*. Zou, un beau bisou goulu! Dis-donc c’est bien pratique les miroirs d’argent, cela pourrait intéresser pleins de gens louches! Je m’étais fait la réflexion en lisant le précédent tome que ça allait être compliqué de donner une romance à Dani avec Ryodan vu le jeune âge de celle-ci. La seule romance potentielle que je voyais était avec Dancer, certes un peu plus âgé, mais moins horriblement dérangeante qu’avec un être immortel. Karen Marie Moning a réglé le problème… à mon grand désespoir… (et je trouve quand même cela dérangeant).

 

Bref, pour résumer, un tome de transition où on sent clairement que tout se met en place pour le final. On revoit beaucoup de personnages pour notre plus grand plaisir et surtout MacKayla, qui est un personnage que j’aime toujours autant. Je suis cependant très mitigée concernant le sort de Dani et y voit surtout une facilité pour enfin nouer une romance entre deux personnages qui n’auraient JAMAIS dû avoir une possible relation amoureuse. Je me sens un peu trahie par l’auteur qui prend la solution de facilité. C’est la première fois que je suis déçue par Karen, j’ai l’impression que Dani a été sacrifiée sur l’autel des relations amoureuses obligatoires. Malgré cela, je vais lire le tome suivant rien que pour avoir le dénouement de cette saga passionnante. L’univers reste original et travaillé, la plupart des personnages ont une évolution intéressante (notamment Mac, Cruce, Christian). J’espère que le prochain tome sera à la hauteur de mes attentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fée - dans Fée lectrice
commenter cet article

commentaires

Zina 21/04/2015 19:32

J'ai pas tout lu parce que je voulais pas me spoiler (et je suis quand même allée trop loin !) mais j'ai hâte de le lire !!

La Fée

  • : Once upon a Fairy...
  • Once upon a Fairy...
  • : La Fée lit, regarde, joue et commente le tout.
  • Contact

Recherche

Y A Quoi Chez La Fée ?