Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 19:19

http://photo.goodreads.com/books/1312503987l/116483.jpgQuatrième de couverture : Derrière les paillettes de la société londonienne du XIXème siècle se cache un mal assoiffé de sang…

 

Les vampires ont toujours vécu parmi nous, s’attaquant silencieusement aussi bien aux naïves débutantes et aux dandys qu’aux conducteurs de fiacres et aux modistes de Bond Street. Sans les tueurs de vampires de la famille Gardella, ces créatures immortelles auraient pris le contrôle du monde.


A chaque génération, un membre de la famille Gardella est appelé à accepter l’héritage de la famille, et cette fois-ci, Victoria Gardella Grantworth est choisie, au crépuscule de ses débuts, pour porter le pieu.


Mais alors qu’elle navigue entre les bals et les rues dangereuses, le cœur de Victoria est déchiré entre le célibataire le plus convoité de Londres, le Marquis de Rockley, et son énigmatique allié, Sebastian Vioget.


Et quand elle se retrouve face à face avec le vampire le plus puissant de l’histoire, Victoria doit faire son choix entre son devoir et l’amour.


Source : http://www.colleengleason.com/the-rest-falls-away.html

 


Avis : Cela fait un moment que je ne lis que des avis positifs sur la série des Gardella et j’ai finalement décidé de me lancer, l’avis de Némésis m’ayant définitivement convaincue. Et je dois dire que je ne regrette absolument pas mon choix car j’ai passé un excellent moment avec Victoria.


La famille Gardella a un secret bien gardé : à chaque génération, un membre de la famille devient un Venator, un chasseur de vampires. Victoria Gardella Grantworth a accepté cette lourde tâche et se prépare à devenir une Venator accomplie tout en menant sa vie dans la société londonienne. Mais il n’est pas simple de conjuguer ses devoirs de Venator et ceux d’une jeune femme du XIXème siècle, surtout quand sa mère la presse de se trouver un bon parti et tente de la pousser dans les bras du séduisant Marquis de Rockley, le meilleur parti de Londres…


Autant dire que le côté « A chaque génération, il y a une tueuse de vampire un Venator » fait immanquablement penser à Buffy, mais est-ce un mal pour autant? Je ne le pense pas et j’ai beaucoup apprécié voir les personnages évoluer dans ce livre, malgré le côté « destin » qui fait fortement penser à notre tueuse de vampire préférée. Ce qui sauve du copié/collé, c’est que l’histoire se passe au XIXème siècle et que Victoria évolue dans la haute société londonienne. Autant dire que cela devient beaucoup plus compliqué pour une jeune femme de cette époque de sortir en pleine nuit, justifier de son comportement si elle se fait prendre dans des situations délicates, se battre en robe de soirée, faire tenir des pieux dans sa chevelure et d’être libre de ses mouvements. A cela s’ajoute la pression de devoir trouver un bon parti à épouser, situation qui complique encore plus la vie de Victoria. D’autant plus que, dans l’ombre, les vampires se font plus entreprenants. Lilith, la reine des vampires, est à la recherche d’un livre et si elle arrive à mettre la main dessus, cela pourrait bien signifier la fin de la race humaine.


On ne peut pas dire que Victoria s’ennuie dans ce tome. J’ai beaucoup apprécié cette héroïne avec son caractère et son côté parfois naïf. Ses joutes verbales avec Max sont très agréables à lire tout comme ses réflexions intérieures. Elle tente toujours de faire de son mieux mais est capable de faire face aux conséquences de ses actes. Une héroïne comme je les aime. Les personnages secondaires sont aussi de bonne facture et on ne peut que s’attacher au charmant Marquis de Rockley, le typique prince charmant. Le mystérieux Max est un personnage intriguant et qui semble antipathique au premier abord (et pendant une grande partie du livre d’ailleurs) mais je ne peux m’empêcher de comprendre son caractère et ses réserves par rapport à Victoria (et on peut voir dans le livre qu’il n’avait pas tort notamment sur un point). Eustacia, la tante de Victoria, m’a paru assez classique dans le rôle du mentor et ne m’a pas fait une forte impression. Quant à la mère de Victoria, Melly et ses comparses (Winny et Petronilla), les passages avec elles sont vite fatiguants et peu intéressants, je les lisais en diagonal sur la fin. J’imagine que cela se voulait être la touche d’humour du tome, mais la sauce ne prend pas et c’est vite assez lourd. Je termine avec le mystérieux Sebastian, mon petit chouchou. Il est mystérieux, charmeur, un peu traitre sur les bords. Bref, sa personnalité me plait tout comme son comportement et ses actions souvent troubles. J’ai bien envie d’en savoir plus sur lui et sur les raisons de ses actions.


L’intrigue est assez classique : le méchant veut un objet ultra puissant, les gentils doivent l’en empêcher. Elle est cependant prenante et se laisse suivre sans problème. Par contre, j’avais vu venir à 100 bornes LE truc spoiler dont je ne peux pas parler, mais je salue l’auteur et son courage. Ce n’est jamais simple de faire ce genre de chose, surtout vu les circonstances. J’ai versé ma petite larme d’ailleurs car la scène de fin est vraiment poignante. Victoria a grimpé encore d’un cran dans mon estime (qui était déjà haute).


Ce n’est peut-être pas le livre de vampires le plus original que j’ai pu lire mais le fait que cela se passe au XIXème siècle lui apporte la petite touche d’originalité qui le fait sortir du lot. De plus, Victoria est une héroïne courageuse et surprenante et elle est entourée de personnages secondaires qui ont une personnalité intéressante notamment Max et Sebastian. Je pense sans trop m’avancer que le deuxième tome va me plaire si il continue sur la même lignée que le premier.

 

Catégorie Auteurs Américains

logo-vsabfa2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Fée - dans Fée lectrice
commenter cet article

commentaires

Zina 25/08/2012 12:59


Je n'avais pas été aussi emballée que toi par ce premier tome. Bien qu'il y ait de bonnes idées, j'avais trouvé l'histoire trop superficielle et j'avais trouvé l'héroïne inconséquente. J'ai
également vu arriver à 3km la fin. J'aurais bien donné une chance au tome 2 de me convaincre, mais les 18€ du prix m'ont arrêté.

Fée 25/08/2012 15:38



Il est vrai que l'intrigue est assez classique (voir basique) et qu'on voit très vite venir la fin mais bizarrement, cela ne m'a pas plus gêné que cela. Il faut dire que je ne peux pas m'empêcher
de voir dans Victoria une "Buffy au XIXème siècle". Un peu comme si un épisode de la série se passait dans le Londres victorien. 


 


Pour le caractère de Victoria, je pense que c'est voulu. En tout cas, je la trouve très bien dans le rôle d'une jeune fille de la haute société londonienne avec le côté : "Cool, je suis une
chasseuse de vampire! A moi la liberté!" Puis "Oh le beau Marquis s'intéresse à moi" qui se transforme rapidement en doutes et interrogations. Elle est très naïve mais vu la tournure des
évènements, je pense qu'elle sera plus mature dans le second tome.


 


Bref, c'est vrai que j'ai beaucoup aimé, j'ai passé un très bon moment de lecture. Je vais rapidement voir ce que donne le tome 2 :)



La Fée

  • : Once upon a Fairy...
  • Once upon a Fairy...
  • : La Fée lit, regarde, joue et commente le tout.
  • Contact

Recherche

Y A Quoi Chez La Fée ?