Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 09:58

http://www.decouvreharlequin.fr/local/cache-vignettes/L355xH575/arton3-c95e0.jpgQuatrième de couverture : Angleterre, 1815.

 

Mariée de force au duc Marcus de Haughleigh, ce libertin à la réputation trouble, lady Miranda ronge son frein : vivre dans un chateau en ruines au côté d'un mari ombrageux, voilà qui n'est jamais entré dans ses rêves de jeune fille. Bien sûr, Marcus ne l'a épousé que par devoir, et certes pas par amour. mais de là à se montrer aussi rude avec elle... S'il croit pouvoir lui imposer cette vie si austère sans qu'elle réagisse, il se trompe ! Déterminée à prouver à son mari qu'elle n'est pas femme à se résigner aussi facilement, Miranda se met à le provoquer...

 

Avis : Tout d'abord un grand merci à Tan et à sa trouvaille. En effet, Harlequin mène une opération découverte et propose en téléchargement gratuit 10 romans de leurs différentes collections. Une opération communication que je trouve personnellement bienvenue et qui m'a permis de lire ce tant redouté Harlequin pour le challenge lecture sans dépenser un rond ! Moi qui comptait faire semblant d'oublier qu'il y avait un Harlequin à chroniquer, je n'aurais pas à le faire et à subir les foudres de Némésis ! Merci donc Harlequin ! Et comme je trouve le geste sympathique et que lire un Harlequin dans sa vie c'est quand même chouette (mais bon, pas trop quand même hein...), voici le lien pour en lire jusqu'à 10 ! ( link ). Oui, bon, c'était le moment pub, mais avouez que c'est pas tous les jours qu'un éditeur propose gratuitement des pdf en téléchargement pour les gentils internautes que nous sommes.

 

Première chose : c'est quoi ce résumé mensonger ? Sans rire, l'histoire est grosso modo bien décrite mais toute en exagération ! Déjà, Miranda ronge pas vraiment son frein, même si son mari est pseudo colérique. Le chateau est pas en ruine, il est juste rempli de poussière et d'araignées (mais pas de fantôme). Sa vie est pas si austère étant donné qu'elle choisit de se priver au profit de l'amélioration de vie des domestiques de la maisonnée (et puis en plus, son mari lui achète pleins de robes et de bijoux, menteuse va !). Quand à la provocation, laissez moi m'esclaffer ! Elle le provoque en faisant... le ménage ! Oulalala ça c'est de la provocation ! Et même pas en tenue affriolante ! Non monsieur ! En tenue tout ce qu'il y a de plus convenable avec un tablier normal. Moi, je dis que de la provocation comme ça, c'est pas bon pour le coeur du duc...

 

Le résumé est tout en exagération, mais l'histoire est pas compliquée. Lady Miranda arrive au chateau des Haughleigh pour épouser le Duc. En effet, sa tutrice, la mystérieuse Cecily entretenait une vieille amitié avec la mère du Duc et a demandé à celle-ci que son fils épouse sa pupille car cela permettrait à la jeune fille de faire un bon mariage. Et  pour cause, Lady Miranda fait certes partie d'une bonne famille noble, mais son père s'est ruiné. Elle subsiste en travaillant en tant que servante ou serveuse. Mais Cecily refuse que cette jeune fille de bon lignage travaille pour des gens de statut moindre qu'elle et fait donc cette demande à la mère du Duc. Celle-ci, mourrante, convainct son fils de rencontrer Miranda. Ce qu'il fait. Miranda rencontre aussi le jeune frère du Duc, St Jean, un libertin notoire, comme le Duc. Arrivée seule au manoir, la réputation de Miranda, seule femme dans le manoir de deux libertins, est prête à être ruiné. Mais le Duc accepte de l'épouser, à la surprise de tout le monde (y compris la sienne). S'ensuit alors un mariage express.

 

Finalement, c'est presque compliqué ! Le roman est court mais c'est plaisant à lire même si on se doute bien que l'originalité ne va pas être au rendez-vous. Bien sûr, tous les clichés des Harlequin sont réunis. La jeune fille orpheline (Enfin, là son père est vivant), avec un lourd secret (Elle a bossé en tant que servante et elle a pas un rond, pas top pour une duchesse), vierge (Très important, d'autant plus à l'époque où se passe le roman) contracte un mariage sans amour pour éviter la pauvreté et une vie de labeur (Miranda, c'est cendrillon en fait). Son mari a une réputation sulfureuse (Coureur de jupons mais qui en court pas du tout dans le livre et en plus il ne la force en rien à assurer le devoir conjugal, enfin jusqu'à ce qu'ils fassent des galipettes bien sûr), un lourd passé (Femme et enfant morts en couche), un sale caractère (Sinon, c'est pas drôle si ils ne se disputent pas) et l'a épousé par devoir (Alalala c'est dur la vie de Duc plein aux as). Ne pas oublier le "méchant", incarné ici par St Jean, le petit frère jaloux, couvert de dettes, séducteur et cro cro méchant car il veut se venger de son frère !

 

Bien évidemment, il y a un superbe happy end. Le Duc et Miranda s'aiment, font des galipettes après qu'il l'ait défloré dans un accès de jalousie (Ah ben oui, St-Jean a trop flirté et Marcus était pas content alors il a mis sa femme dans son lit ! Bizarre cette dernière phrase... Oo). Elle est différente de toutes les femmes qu'il a connu, est obsédé par le ménage (D'un côté, vu l'état du manoir, je la comprends. Mon caribou mourrait d'une crise cardiaque vu le nombre d'araignées qu'il y a là-dedans). Il a l'air d'être cro méchant mais en fait il cache un coeur de bisounours. Bref, tout est bien qui finit bien, ils s'aiment, le méchant redevient gentil, les papillons volent et les poneys se font des calins. Les Harlequins, c'est vraiment formidable.

 

Je ne peux pas dire que j'ai aimé (Sinon, ça ferait trop plaisir à Némésis) mais au moins, ça n'a pas été un supplice à lire et ça a été rapide. Je lirais pas non plus ça tout les jours sous peine de me transformer en bisounours fluffy qui fait des bisous à tout le monde.

logo-vs&abfa2

Partager cet article

Repost 0
Published by Fée - dans Fée lectrice
commenter cet article

commentaires

Némésis 26/04/2011 17:23



Genre je me trouve des excuses, t'qinuiètes samedi j'arriverais bien à te refourguer un Harlequin, souviens-toi que je suis diabolique...



Fée 27/04/2011 19:37



J'avais presque oublié... Mais j'ai hâte de te voir samedi pour que tu me le rappelles ! :D



Némésis 21/04/2011 20:31



"ça ferait trop plaisir à Némésis"..non mais c'est quoi cette réputation que j'ai ?!


 


Bon au final, tu vois que c'était pas aussi terrible que ça mais j'avoue que je suis triste car tu ne conserveras pas ce splendide ouvrage dans ta bibliothèque...



Fée 26/04/2011 13:08



Effectivement, c'était pas si terrible ! :D Par contre, je suis bien contente de ne pas avoir un livre de plus à ranger. J'ai encore 5/6 cartons de livres non déballés faute de place :/



La Fée

  • : Once upon a Fairy...
  • Once upon a Fairy...
  • : La Fée lit, regarde, joue et commente le tout.
  • Contact

Recherche

Y A Quoi Chez La Fée ?