Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 07:53

http://img1.fantasticfiction.co.uk/images/n30/n153443.jpg

/!\ Après relecture de mon avis, je rajoute un attention spoilers légers car même si je reste vague, je suis quand même bavarde, notamment dans le paragraphe sur Lila /!\

 

Quatrième de couverture : La Bombe Quantique a tout changé. Le voile entre les dimensions a été déchiré et actuellement, six ans plus tard, les terriens vivent côte à côte avec les habitants des mondes elfes, élémentaires et démoniaques, entre autres. La magie est réelle et plus dangereuse que la technologie. Les elfes sont étranges, sensuels et très dangereux. Les élémentaires se débrouillent entre eux et il vaut mieux laisser les démons tranquilles.

 

L'agent spécial Lila Black, 21 ans, était jolie avant, mais maintenant elle n'en est plus très sûre.

 

Horriblement déchiré deux ans auparavant, son corps est maintenant constitué pour moitié de carbone et d'alliages de métaux. Une machine qu'elle contrôle à peine. Quand cette machine se met en mode combat, des armes jaillissent de son corps à la plus petite provocation, l'équivalent de la puissance de feu d'une petite armée. Et bien sûr, il y a son IA. Et Lila n'a jamais sû où elle commençait et où elle s'arrêtait.

 

Quant à son coeur... Et bien, depuis qu'elle a été entrainé dans un Jeu par l'elfe qu'on lui a ordonné de protéger, elle n'est même plus sûre qu'elle puisse lui faire confiance.

 

(Traduction par mes soins)

 

Précison : Le titre français de ce livre est "Bienvenue en Otopia" que l'on peut trouver aux éditions Milady.

 

Avis :Ce livre m'a été recommandé par une amie anglaise après que nous ayons eu une discussion sur le girl porn (aka "bit-lit"). Je lui ai recommandé la série des Master (dont vous pouvez lire les chroniques sur ce blog) et elle m'a recommandé les Quantum Gravity. Au final, j'ai du mal à classer ce livre dans la "bit-lit" étant donné que l'histoire d'amour est très secondaire (en tout cas dans ce premier tome) et que les scènes de fesses mandatory sont très courtes et peu détaillées (pour mon plus grand bonheur).

 

En lisant le résumé, je me suis dit "Wow ! Ca ressemble vraiment à Shadowrun !" C'est quoi ça? Shadowrun est un jeu de rôle mélangeant (brillamment) la fantasy avec la présence de races comme elfes, nains, trolls, dragons, magie et la SF avec un environnement ultra futuriste. La ressemblance s'arrête à peu près là en réalité. En effet, l'histoire de l'univers est complètement différente (ben oui, c'est pas des romans estampillés Shadowrun !).

 

La Bombe Quantique a explosé il y a six ans, et suite à son explosion, les humains ont été ébahi de découvrir qu'il existait des mondes parrallèles au leur et qu'ils étaient peuplés de créatures très diverses. L'univers de notre Terre est maintenant appelé Otopia. Il y a Zoomenon, le monde des éléments, un monde hostile à la vie humaine peuplés d'élémentals personnifiant les esprits de l'air, du feu, de l'eau, de la terre et du métal. Ce monde reste encore très mal connu. Alfheim est le monde des elfes, qui a établi ds relations diplomatiques avec Otopia mais qui réfute la théorie de la Bombe Quantique. Les elfes n'aiment pas la technologie, adorent la nature et sont des experts en  magie (classique). Le troisième monde est Demonia, peuplés de démons, eux aussi très doués pour la magie. Les scientifiques démoniaques travaillent main dans la main avec les humains pour comprendre les effets de la Bombe Quantique même si ils clament connaître Otopia depuis plus longtemps que l'explosion de la Bombe. Vient ensuite Thanatopia, un monde fermé et impénétrable. Et pour cause, c'est le monde des morts. Impossible d'y entrer sans être mort soi-même ou d'être un nécromancien hors-pair. Le dernier monde est Faery, un monde qui s'est très vite adapté à la situation et entretient de très bonnes relations avec Otopia.

 

Lila Black a failli mourir il y a deux ans après une mission diplomatique en Alfheim qui a très mal tourné. Son cas était tellement grave qu'elle n'avait que deux choix : mourir ou vivre avec un corps presque entièrement robotique. Elle fait le second choix bien qu'en choisissant cette vie, elle coupe à jamais les ponts avec sa famille (qui la croit disparue) et sera dépendante de l'Otopian National Security Agency's Intelligence and Reconnaissance Division (Incon), son employeur et son sauveur. Elle est maintenant une véritable machine de guerre, dotée d'une IA en plus de sa conscience. Mais dans le processus, elle a perdu son visage, son identité et son estime de soi. Pour sa première mission, elle est chargée de protéger une star du rock, Zal, qui a reçu des menaces de morts que l'Incon prend très au sérieux. Il se trouve que cette star est un peu particulière, c'est un elfe très atypique et très séduisant. Sans qu'elle s'en rende compte, elle se retrouve rapidement piégé dans un Jeu avec lui....

 

Je dois dire que j'ai été très partagé à la fin de ma lecture. Beaucoup de choses m'ont plu dans ce livre mais il a de gros défauts et des problèmes de cohérence qui m'ont vraiment ennuyé. Côté univers, je suis servie niveau originalité. Cela reste classique tout en étant original avec des races et de la magie sorties directement d'un univers fantasy mélangé avec un futur axé sur la technologie. Lila est un pur produit d'une technologie avancée, mais à part son corps robotique et quelques véhicules qui m'ont l'air un peu plus techy qu'à l'heure actuelle, je ne vois pas une grande différence technologique entre notre monde réel et celui de Lila. Peut-être que c'est le cas en réalité mais on n'aperçoit rien dans le livre qui nous donne vraiment d'indication. On a l'impression que Lila est la résultante d'une technologie révolutionnaire, une pièce unique, une avancée technologie isolée là où le reste est déespérément normal. Peut-être que dans les prochains tomes, j'aurai un démenti mais je doute et c'est dommage dans un sens. J'aurai aimé voir une société humaine plus avancée technologiquement et qui donnerait moins l'impression que Lila et son corps robotique sortent de nul part. Mis à part ce souci (qui ne doit en être qu'un que pour moi), j'aime beaucoup ce mélange fantasy/SF avec ces nouveaux mondes que chacun découvre avec immigration/émigration, relations diplomatiques, découvertes d'autres cultures. C'est très amusant de voir elfes, démons et fairies évoluer dans la société humaine et de voir aussi le revers de la médaille avec racisme, nationalisme, espionnage.

 

Lila Black me laisse perplexe. Je l'aimais beaucoup au début du livre. J'aimais la dualité humain/robot, la peur de perdre son humanité, les cicatrices émotionnelles qu'elle avait et le fait qu'elle n'arrive pas à accepter son nouveau corps qu'elle juge monstrueux. J'étais contente de tomber sur un personnage très intéressant. Mais, je trouve que les explications sur son passé arrive beaucoup trop tard et nous freine dans la compréhension du personnage. Une fois qu'on a ces explications, son attitude et sa façon d'être paraissent beaucoup plus limpides. Mais, malgré cela, elle a des réactions qui me laissent pantoise. Notamment envers un personnage, Dar, qu'on apprend à connaître assez tard dans le livre et à qui elle pardonne tout en deux secondes trente, y compris le passé terrible qu'elle a avec lui. Vu le contexte, c'est impossible qu'elle lui pardonne comme ça juste en se disant "qu'elle se sentait conne à le détester". Hello? Ce type est responsable de ton état, il t'a torturé, a failli te tuer, t'a fait perdre ta vie normale et ta famille et tu lui pardonnes parce que c'est "pas cool de le détester"? Ben ma fille, t'es vraiment une sainte parce que moi, je lui aurai fait manger ses dents, une à une, avec du citron pour que ça pique bien. Et pire, plus tard, elle tombe amoureuse carrément de lui (et couche avec, d'ailleurs au passage, je me suis dit "Tiens, son vagin est resté naturel et n'est pas robotique, c'est pratique"). C'est quand même le retournement de caractère et d'opinion le plus rapide et le plus incompréhensible que j'ai pu lire. Du coup, ça casse complètement la cohérence du personnage de Lila. C'est dommage car ce passage était vraiment prometteur (Lila obligée de s'allier avec l'être qu'elle déteste le plus au monde) bien que l'excuse donnée par Dar pour se justifier ("oui mais en fait j'étais gentil, mais je faisais semblant d'être un méchant pour pas que les méchants me soupçonnent d'être contre eux") m'a semblé d'une simplicité bien trop facile. Cependant, Dar est un personnage vraiment sympathique et on peut difficilement s'empêcher de l'apprécier malgré cela. Je n'ai pas encore parlé de Zal, notre rock-star elfe, mais il est assez marrant bien qu'il ait régulièrement le comportement d'un ado en pleine crise. Je réfléchis encore à pourquoi il s'est barré à un moment d'un coup de sa maison en courant, qui donne lieu à toute une course poursuite avec Lila pour qu'on se rende compte qu'en fait il sortait juste faire un petit tour de magie pour recharger ses batteries. Ben mon gars, au lieu de te barrer comme un voleur, t'aurais pas pu le dire? Dans ce bouquin, les gens sont incapables de communiquer entre eux apparemment... Cependant, il reste quand même mon préféré car il est plutôt atypique et plein de secrets.

 

Les réactions irréalistes de certains personnages sont couplées à une écriture très confuse, surtout au début du livre (cela va mieux sur la fin). Déjà, certaines explications arrivent trop tard dans le livre, ajoutant pendant une partie du livre une incompréhension quant à certains concepts pourtant importants dans l'univers du livre. Je pense notamment au Jeu (avec une majuscule car c'est un jeu bien particulier, une sorte de Cap/pas Cap magique). Et quand cette explication arrive, elle est peu claire et difficile à saisir. Au final, j'ai fini par me faire une idée plus précise du Jeu au fur et à mesure de ma lecture, mais une explication au tout début du livre n'aurait pas été de refus, quitte à faire une sorte d'intro comme pour la présentation des différents mondes. Mais il n'y a pas que le Jeu et son concept qui était flou. J'avais l'impression d'être dans un flou constant pendant le premier tiers du livre, trouvant les dialogues confus ainsi que l'action. Je lisais les lignes, mais j'avais l'impression que le vrai sens m'échappait, surtout pour les dialogues. Cela disparait au moment où Lila part pour Alfheim mais réapparait vers la fin du tome. J'ai mis du coup du temps à lire ce livre malgré ses 270 pages. J'ai mis au début cette confusion sur mon anglais, mais en parcourant le net, j'ai lu que ce sentiment de confusion était partagé par d'autres lecteurs. C'était une sensation assez désagréable au final, comme l'impression  de ne comprendre que la moitié de ce que je lis.

 

Au final, l'histoire m'a beaucoup plu, elle est dense, pleine de rebondissements et l'univers est très prometteur. Il est vraiment dommage que certaines explications arrivent trop tard, cela nous freine vraiment dans la compréhension de l'univers et de certains personnages. De plus, certaines réactions des personnages sont incompréhensibles (non, vraiment, même en réfléchissant très fort, je ne comprends toujours pas le pardon de Lila). Et il faut ajouter le sentiment de confusion général que j'ai eu pendant le premier tiers du livre (J'ai vraiment l'impression que l'auteur en fait trois fois trop quand elle décrit et qu'elle n'est pas assez précise dans ses mots, elle en rajoute trop et tourne autour du pot. Idem pour les actions qui paraissent brouillons parfois). Tout ceci fait que j'ai l'impression que ce livre avait un bon potentiel, mais que ce potentiel a été gâché par ces défauts.

 

J'hésite à lire la suite cependant, car j'espère que la confusion ressentie était juste un problème d'écriture. J'ai en plus maintenant toutes les explications en main pour les concepts importants de l'univers. Zal est un personnage assez sympa et je pense pouvoir arriver à occulter le pardon impossible de Lila. De plus, l'intrigue est bien menée et l'univers est tellement riche qu'il y a possibilité d'avoir une suite passionnante. Et puis, j'ai vu que Lila allait aller à Demonia, et rien que pour ça, j'ai envie de lire la suite. Point positif, cette série de cinq tomes est achevée, pas besoin, si j'ai envie de continuer, d'attendre la sortie des tomes.

 

logo-vs&abfa2

Partager cet article

Repost 0
Published by Fée - dans Fée lectrice
commenter cet article

commentaires

Némésis 14/07/2011 17:14



Du citron ? T'es comme ça toi ? LOL!


 


Le livre est paru en France chez Milady mais étant très réfractaire à la SF, je continue à préférer passer mon tour.



Fée 15/07/2011 11:59



Et oui, je suis comme ça moi ! :D (sadique :p)


 


Le côté SF dans le bouquin est vraiment concentré autour de Lila qui est à moitié machine. C'est clair qu'il faut aimer. Cependant, c'est vraiment le seul aspect techy. Il n'y a pas de gadgets ou
autres pièces de technologies. Mais bon, Lila reste l'héroïne et si on aime pas les robots/cyborgs et autres IA, difficile d'accrocher.



La Fée

  • : Once upon a Fairy...
  • Once upon a Fairy...
  • : La Fée lit, regarde, joue et commente le tout.
  • Contact

Recherche

Y A Quoi Chez La Fée ?